Les troubles de l'audition touchent près de 5 millions de français. Parmi eux, beaucoup ne prêtent qu’une oreille discrète à leur problème d’audition. Et pourtant, mieux entendre, c'est retrouver le goût à la vie, une vie sociale normale et profiter des relations avec la famille et les amis.

La presbyacousie

Il s'agit d'une baisse d’audition évolutive. Elle représente la forme la plus fréquente des pertes d'audition chez l'adulte. Celle-ci survient chez des personnes de plus de 50 ans qui se plaignent d’une gêne dans le bruit et de problèmes de compréhension dans les conversations.

La presbyacousie se caractérise par une perte dans les fréquences aiguës qui sont les plus importantes pour la compréhension. Toutefois, comme 80% de l’énergie de la parole se trouve dans les graves, le presbyacousique n’a souvent pas conscience de son problème d’audition Ce phénomène peut donc conduire à un véritable isolement social.

  • 1 personne sur 3 se plaint d’un problème d’audition à partir de 55 ans.
  • 1 personne sur 2 est atteinte d’un problème d’audition à partir de 65 ans.
  • 2 personnes sur 3 sont touchées à partir de 75 ans.
Echelle des pertes

Les pertes liées au bruit


Les risques auditifs sont dus aux nuisances de la vie moderne. L’exposition à des bruits forts et/ou répétitifs peut entraîner la destruction de certaines cellules de l’oreille et par conséquent des traumatismes graves.

On distingue les nuisances liées au travail, à l’environnement (voies de circulation, travaux, transports, voisinage…), la musique (discothèque, baladeurs…) et les blasts (déflagration, détonation, gifle…).

Les acouphènes


Les acouphènes sont une perception anormale d'un bruit en l'absence d'une source externe : bourdonnement d'oreille, tintement, sifflement.

Cette perception est variable en intensité, en tonalité (bourdonnements, sifflements, chuintements ou tintements, etc...) et en durée (permanente ou alternée). Les bruits entendus varient d'un individu à l'autre. Son apparition est imprévisible mais la contrariété, les périodes d'angoisse ou de fatigue les accentuent.